Close Menu

Le plus grand commandement

Un scribe vient demander à Jésus quel est le commandement le plus important. Jésus répond par un double commandement et résume ainsi l'Ancien Testament.
Dans sa réponse, Jésus donne sa vision sur la relation entre Dieu, soi-même et son prochain. Ces relations sont déjà évoquées dans le récit de la création. En fait, il y en a une quatrième : il y a aussi la relation avec le monde.
Imaginez qu'un scribe vienne vous poser la même question : quel est le commandement le plus important ?
Quelle est alors votre réponse ?
  • Tout d'abord, quelle est, selon vous, la chose la plus importante dans la Bible ? Comment résumeriez-vous la Bible ?
  • Et deuxièmement : comment voyez-vous la relation entre Dieu, vous-même, vos semblables et le monde ?
Vient ensuite l'étape essentielle : comment intégrez-vous votre réponse dans votre vie ? C'est ce qu'écrit Jacques dans sa lettre :

La foi, si elle n’est pas mise en œuvre, est bel et bien morte. (Jac. 2,17)

Eugène

Centuple

Jésus dit :

Nul n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres … (Mc 10,29-30a)

D'une certaine manière, ce texte est étrange : il semble dire qu'une personne suit Jésus pour obtenir une récompense. On ne suit donc pas Jésus pour l'amour pour Jésus, mais pour une récompense.
 
Dans ce texte de l’évangile, Jésus parle de l'attitude d'une personne : à quel point une personne est-elle attachée aux choses ou aux personnes ? Il est nécessaire de prendre soin de sa maison. Les documents de notre congrégation stipulent que lorsqu'un provincial vient dans une communauté pour une visite canonique, il doit inspecter le toit. En effet, une fois que l'eau pénètre dans une maison, elle fait des dégâts partout.
De même, on a le devoir de bien s'occuper de ses enfants. Dans une relation, il ne s'agit pas seulement de mettre au monde des enfants, mais aussi de les élever. Leur donner une bonne éducation avec amour.
 
Après cela, il faut aussi être capable de tout lâcher : on peut déménager et les enfants suivent leur propre chemin.
On a alors plus de temps à consacrer au royaume de Dieu. Peut-être que quelqu'un a le don de s'occuper de l'entretien du bâtiment de l'église ou d'enseigner la catéchèse aux enfants.
Ainsi, lorsque Jésus parle d'un « multiple des maisons et des enfants », il ne parle pas d'une propriété ou d'une récompense, mais d'un soin à lui apporter.

Eugène

Moment présent

Jacques dit dans sa lettre:

vous ne savez même pas ce que sera votre vie demain ! (Jc 4,14)

Il rejoint ainsi Jésus qui a dit :

Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même. (Mat. 6,34)

Jacques et Jésus ne veulent pas dire qu'il ne faut pas faire de projets pour l'avenir, mais ils veulent dire quelque chose de fondamentalement différent.
Car il peut y avoir un danger que nous vivions principalement dans le passé : que nous continuions à penser que tout était mieux avant : la société et aussi ma santé. Que nous regrettions toujours les décisions que nous n'avons pas prises. Ou que nous ne puissions pas oublier certaines erreurs commises par nous-mêmes ou par d'autres.
Mais nous pouvons aussi être pris au piège de l'avenir : nous n'avons d'yeux que pour notre carrière, pour des choses encore plus grandes et meilleures. Et que nous voulons sacrifier tout et tout le monde pour cela. Ou bien on se dit : aujourd'hui je n'ai pas le temps, mais à partir de demain je prierai mieux.
Dans les deux cas, nous oublions que nous ne vivons que dans l'instant présent. Le passé est passé et ne peut être changé. Et l'avenir n'est pas encore là.
Nous n'avons que le moment présent. Le Père Eymard disait à ce propos : demain, il sera trop tard.
Dans ce moment présent, nous pouvons vivre notre relation avec Dieu et avec les personnes qui nous entourent.
Nous ne devons jamais remettre cela à plus tard.

Eugène

Trouver Dieu

Une question de tous les temps est : où puis-je trouver Dieu ? Où peut-on le voir et où en faire l'expérience ?
Le célèbre théologien russe Nikolaï Berdyaev a dit :

L'homme est incurablement religieux.

Selon lui, tous les hommes sont à la recherche de Dieu, ou du moins de quelque chose de religieux. Il s'agit d'un besoin intérieur de rechercher quelque chose au-delà du quotidien. C'est aussi la recherche de quelque chose qui peut donner un sens à la vie. Une quête, en d'autres termes.
La question est donc de savoir où trouver Dieu.
La réponse la plus simple est de dire : dans l'église.
Mais à notre époque, de nombreuses personnes sont déçues par l'église pour de multiples raisons et ne la fréquentent plus. Bien que nous puissions y trouver Dieu, ce n'est plus le cas pour beaucoup de gens.
C'est pourquoi Jean écrit dans sa première lettre :

Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour vient de Dieu. Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. (1Joh 4,7)

En latin, nous chantons :

ubi caritas et amor, Deus ibi est.

Dieu se trouve dans l'amour. Un mot aux multiples dimensions comme : amor, eros, philadelphia, caritas et agape.

Eugène

Image de Dieu

Dans un texte du prophète Isaïe, Dieu se compare à une femme lorsqu'il parle de sa sollicitude à l'égard de Jérusalem :

Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas. (Is. 49,15)

Nous appelons Dieu Abba-Père, mais cela ne veut pas dire qu'il est un « homme », au sens humain du terme. C'est pourquoi nous pouvons aussi appeler Dieu « mère ». Ou amour. Ou Origine. Ou Lumière.
C'est pourquoi nous ne devons pas et ne pouvons pas faire d'images de Dieu le Père. Sinon, nous lui donnons une forme humaine, alors qu'il n'en a pas. C'est ainsi que l'on limite la toute-puissance de Dieu. C'est seulement de Jésus que nous pouvons faire des images, parce qu'il s'est incarné dans une forme humaine.
Il existe un lien intense entre le Père et le Fils. Par conséquent, à travers Jésus, nous entrons en contact avec Dieu le Père et nous n'avons donc pas du tout besoin d'une image du Père. Car Jésus est l'image du Père.

Eugène